Informations sur le calendrier mictionnel

On vous a  demandé de faire un calendrier ou catalogue mictionnel. Ce recueil de données a pour but d'étudier le plus précisément possible « le fonctionnement de votre vessie» dans votre vie quotidienne et ainsi de mieux comprendre les paramètres en cause de vos troubles urinaires. Il peut également servir à contrôler ou surveiller le résultat d'un traitement médical et/ou chirurgical.

Il faut noter pendant 24 heures d’affilée (de jour comme de nuit), durant 3 jours consécutives, l’heure à laquelle vous urinez, le volume de la miction mesuré en ml à l’aide d’un verre doseur et les circonstances de la miction.

Notez vos heures de coucher et de lever.

Vous pouvez noter dans la case « circonstances » la survenue de fuites et leur importance ainsi que les circonstances.

Il ne faut donc pas modifier vos habitudes alimentaires, vos boissons et votre façon d'aller aux toilettes. 

Informations sur le PAD Test

 Le test de pesée des couches (Pad Test des anglo-saxons).

consiste à donner au patient une couche sèche préalablement pesée sur une balance de précision et à re-peser la couche après qu’elle ait été portée dans les circonstances habituelles de survenue des pertes d’urine.
L’excès de poids correspond à la quantité totale d’urine perdue (ce test permet une évaluation quantitative des fuites d’urine).
Pour confirmer qu’il s’agit bien d’urine dans la couche, on peut faire absorber au patient du bleu de méthylène qui est éliminé par voie rénale et colore en bleu les urines, ce qui permet d’éliminer des pertes vaginales, une lymphorrée, ou de reconnaître les simulateurs.

Ce test peut être sensibilisé (exercice physique, contact avec l’eau froide..) sa durée peut varier de 1 heure à 24 heures. En présence de fuite rare ou survenant dans des circonstances exceptionnelles le pad test peut être négatif.

Exemple : Pad-Test court selon Hann (méthode de réalisation)

   Test débuté sans que le patient ait uriné.

   Vessie vidée puis remplie à 200 ml.

   Mise en place d’un système absorbant préalablement pesé.

   Exécution des exercices suivants: passer de la position debout à assise dix fois, tousser vigoureusement dix fois, courir sur place pendant une minute, se baisser pour ramasser cinq petits objets posés au sol, se laver les mains à l’eau froide pendant une minute.

   Système absorbant retiré et pesé.

On obtient donc une donnée principale, à savoir le poids des pertes en gramme et correspondant à la soustraction du poids initial au poids final de la couche.

Informations avant le bilan urodynamique

Le bilan urodynamique a été prescrit par votre médecin pour explorer vos troubles mictionnels et urinaires (fuites urinaires, mictions trop fréquentes, envie pressante d’uriner, douleur à la miction, nécessité de pousser pour uriner).C’est un examen qui dure en général entre 30 minutes et 1 heure, non douloureux.

Cet examen participe à l’analyse de vos troubles urinaires en complément de l’examen clinique, du calendrier mictionnel et d’éventuels autres examens complémentaires.

Comment se déroule l’examen ?

L’examen est réalisé en position gynécologique ou semis assis. Réalisé après un examen clinique du petit bassin, destiné à tester les fonctions neurologiques du périnée et à dépister des dysfonctionnements des organes du petit bassin.

L’examen urodynamique comprend en règle générale trois parties :

1. La débitmétrie consiste à enregistrer la vitesse et la manière dont vous urinez.

2. La cystomanométrie consiste à enregistrer les pressions qui règnent dans votre vessie au cours du remplissage. Pour mesurer ces pressions, après désinfection locale, une sonde de fin diamètre, stérile et à usage unique sera introduite par les voies naturelles dans le canal de l’urètre et jusqu’à la vessie. Cette sonde permettra à la fois d’enregistrer les pressions et de remplir progressivement votre vessie avec de l’eau stérile. Il est souvent nécessaire de mesurer simultanément la pression abdominale par l’intermédiaire d’un capteur placé dans le rectum.

Pendant le remplissage de la vessie, il vous est demandé de nous signaler vos besoins d’uriner ou équivalent de besoin d’uriner, et en fin d’examen d’essayer d’uriner.

3. La profilométrie  consiste à enregistrer les pressions qui règnent dans l’urètre, canal de sortie de la vessie. Pour cela, on retire progressivement de la vessie la sonde qui a été mise en place pour la cystomanométrie.

L’ensemble de l’examen dure environ 1 heure (30 à 60 minutes). Il ne nécessite pas d’être hospitalisé ni d’anesthésie. L’ensemble de vos activités pourra être repris après l’examen.

Que dois je faire avant l’examen ?

Il n’est pas nécessaire de modifier ses habitudes de boisson ni d’être à jeun pour l’examen.

Lorsque cela est possible, il est souhaitable de se retenir d’uriner dans l’heure précédente l’examen. Il est également préférable d’être allé à la selle le jour de l’examen.

Le bilan urodynamique ne pourra pas être réalisé si vous avez une infection urinaire.

Certains médicaments peuvent modifier le comportement de la vessie. C’est pourquoi nous vous demandons d’apporter la liste des médicaments que vous prenez.

Il vous sera également demandé de nous prévenir si vous êtes allergique à certains désinfectants locaux ou au latex, si vous prenez des anticoagulants et si vous portez un pace maker.

Quels sont les risques ?

Une infection des urines peut exceptionnellement survenir après le bilan urodynamique. Il faudrait alors consulter votre médecin traitant et nous prévenir. C’est pour éviter cette infection que nous vous demanderons d’augmenter vos boissons après l’examen.

L’ensemble du matériel utilisé est stérile et à usage unique.

Informations sur la cystoscopie

Vous allez avoir une cystoscopie. Cet examen consiste à explorer l’urètre et la vessie par les voies naturelles des urines (endoscopie).

La vessie est le réservoir dans lequel l’urine provenant des reins est stockée avant d’être évacuée lors de la miction.

L’urètre est le canal de sortie de la vessie.

Pourquoi cet examen ?

Une cystoscopie est pratiquée :

   soit pour aider au diagnostic de troubles urinaires,

   soit dans le cadre de la surveillance d’une lésion de vessie.

Déroulement de l’examen

Cet examen est habituellement réalisé en ambulatoire et, chez l’homme, sous anesthésie locale. Il s’effectue après vérification de l’absence d’infection urinaire évolutive.

Le cystoscope est un tube mince muni à son extrémité d’une lentille reliée à une source lumineuse. Il est introduit dans la vessie par le canal de l’urètre ; chez l’homme le passage de l’appareil peut être ressenti au niveau du sphincter et de la prostate malgré l’effet de l’anesthésie locale. Parfois des prélèvements superficiels peuvent être réalisés.

Suites et risques

Après la cystoscopie, vous pouvez avoir pendant quelques heures des besoins d’uriner pressants et une sensation de brûlures en urinant. En cas de persistance de ces troubles, vous devez prendre contact avec votre médecin traitant ou votre urologue.

Les complications de cet examen sont possibles mais rares :

   saignement urinaire transitoire

   infection urinaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

Informations avant manométrie anorectale

Informations sur l'Autosondage

Informations sur la Toxine Botulinique

Informations avant infiltration du nerf pudendal sous scanner (TDM)

Informations avant stimulation tibiale transcutanée

Informations avant promontofixation coelioscopique

pudendal.ma

Le club marocain de pelvi-périnéologie, regroupe tous les intervenants et patients  s'intéressant au pelvis et à ses maladies.

Il se réuni une fois par mois pour aborder les sujets d'actualité, de discuter les dossiers des patients et de vulgariser la pelvi-périnéologie auprès des médecins, kinésithérapeutes, sages femmes et d'associations féminines.

De la confrontation des idées, des avis on peut évoluer et aller vers l'avant.

Rejoignez  nous

 

elmcherqui_uro@yahoo.fr